FA’A’AMU

 

Une idée originale de : Roger Lombardot
Avec 
: Marion BOUVAREL
Mise en scène : Hélène SARRAZIN
Création : 2010

 


Dans cette pièce de Roger Lombardot , éditée au cahier de l’égaré en 2006, une mère révèle à son fils adoptif de 18 ans les circonstances de son adoption.

C’est une confession intime dont le propos s’élargit à la relation qui unit chaque mère à son enfant. Elle nous parle de l’adoption mais aussi de la parentalité, de l’éducation et de la question de l’amour filial. Ces mystères entre éthique, affectif, biologique, droit et légitimité rejoignent à travers l’adoption d’autres questions d’actualités abondamment abordées dans notre société d’aujourd’hui. La parole y est sincère et humaine, le jeu de la comédienne sensible et mature. Le statut de l’enfant ou de l’adolescent est omniprésent. Solo d’une femme d’âge mur en relation avec l’enfance, cette histoire met en scène un dialogue qui est en fait un voyage introspectif à la recherche de sa propre légitimité d’être humain, un long combat contre le sort, le hasard d’être né là ou ailleurs et les moyens de maîtriser au delà du déterminisme des origines, son destin et ses choix.


 

1 autre date :