COMPLEXE(S)

CREATION NOVEMBRE 2019
de et avec Inès Fehner et Clémence Barbier
Cie Agit
Jeune public à partir de 8 ans
Texte : Clémence Barbier et Inès Fehner
Regard extérieur : Nathalie Hauwelle
Jeu : Clémence Barbier, Inès Fehner et Julien Chigot
Montage, Vidéo plateau : Julien Chigot
Chef opérateur : Samuel Lahu
Musique originale : José Fehner
Création son, lumière et décors :  : Patrice Lecussan, Agathe Louyot et Josselin Roche

A quatre mains, Inès Fehner et Clémence Barbier s’attèlent aujourd’hui à la question de la norme sociale et de l’image de soi.

Elles  partent du constat de leurs différences, de corps, de vie sociale, d’imaginaire, d’univers. De leurs envies, parfois, de ressembler à l’autre, aux autres, de la nécessite d’accepter qui on est, et aussi d’aimer, ou au moins de tolérer l’altérité. Ces sentiments et ces réflexions prennent leur source à l’enfance, à ce moment de la vie où chaque doute devient une montagne, où chaque joie est immense, où chaque tristesse nous abîme et nous construit.

Quand on est enfant, on a parfois l’impression d’être prisonnier de son corps, de sa vie, de sa conscience. On aimerait faire l’expérience de vivre la vie de quelqu’un d’autre juste pour voir. Qui je suis ? Àquoi je ressemble ? Quels sont mes traits de caractère ? En quoi je suis différentdes autres enfants ? Quels sont mes complexes ? Quels sont mes modèles ? Àquoi voudrais je ressembler ? Qu’est-ce que je voudrais changer en moi ?

Ce sentiment s’exacerbe aujourd’hui dans un monde abreuvé d’images où l’on pense avoir accès à tout, où le rêve est continuellement mis en scène, où notre propre image circule sur des réseaux, où notre personne est un objet de marketing et où, finalement, à force d’envier, on ne ressent plus que de l’insatisfaction et de la frustration.

L’identité singulièrede chaque enfant est sans cesse soumise au conformisme, mise en comparaison avec des normes, esthétiques, sociales, des stéréotypes, culturels, de genre, de richesse, des injonctions de consommer ou d’être heureux.

Comment nous libérer de ces carcans ? Comment les comprendre et les décortiquer ?

C’est ce que les deux auteures proposent d’imaginer et d’explorer avec ce spectacle.

Avec le soutien du Conseil Départemental de la Haute Garonne, du Conseil Régional Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, de la Mairie de Toulouse

Co-production et pré-achats : Théâtre du Grand Rond – Toulouse,Théâtre Jules Julien – Toulouse. Ce spectacle reçoit le soutien de d’Occitanie en scène dans le cadre de son accompagnement au Collectif En Jeux : Théâtre Albarède, Communauté de communes des Cévennes gangeoises et sumémoises (34), Bouillon Cube, Causse-de-la-Selle (34), Chai du Terral, Saint-Jean-de-Védas (34, Scènes croisées de Lozère, Scène conventionée pour les écritures d’aujourd’hui (48), Le Périscope, Nîmes (30), Théâtre en Garrigue, Port-la-Nouvelle (11), La Bulle bleue, Montpellier (34), Théâtre + Cinéma, scène nationale de Narbonne (11), Théâtre Sorano, Toulouse (31), Théâtre du Grand Rond, Toulouse (31), La Grainerie, fabrique des arts du cirque et de l’itinérance, Balma (31), Théâtre de l’Usine, scène conventionnée théâtre et théâtre musical, Saint-Céré (46), Le Kiasma – Agora, Castelnau-le-Lez et Le Crès (34), Théâtre Molière Sète, scène nationale Archipel de Thau (34), Théâtre des Deux Points -MJC de Rodez (12), Théâtre de la Maison du Peuple, Millau (12), Théâtre Jules Julien, Toulouse (31), Théâtre Jean Vilar, Montpellier (34), ThéâtreDeLaCité, Centre Dramatique National de Toulouse (31), Le Neuf-Neuf / Compagnie Samuel Mathieu, Toulouse (31), L’Astrolabe, Figeac (46), Théâtre Jacques Coeur, Lattes (34), EPIC du Domaine d’O, Montpellier (34).

Avec l’aide d’Odyssud, scène des possible de Blagnac, du Centre Culturel des Chamois de Toulouse, du Théâtre Jules Julien de Toulouse, de l’Espace Bonnefoy de Toulouse, de la Canaille Production et du Proyectarium.