La compagnie

L’AGIT, une compagnie de théâtre itinérant


L’Agit, depuis plus de 20 ans, a basé son action sur l’itinérance, portant une diffusion populaire d’un théâtre d’auteur.

Le choix du théâtre itinérant c’est celui d’un espace de liberté qui se nourrit des problématiques rencontrées sur les pas de voyages majuscules et minuscules. La création théâtrale anime l’existence de la compagnie autour de textes contemporains, écho des préoccupations actuelles, parlant de différences de culture, d’identité, d’origine, de l’intime.

Pour une diffusion populaire d’un théâtre d’auteur, l’Agit pratique depuis 1991, avec son chapiteau, un théâtre itinérant en relation avec les habitants des territoires qu’elle traverse, elle aime soulever les jupes de son chapiteau pour dévoiler l’intime des familles, des histoires et des secrets et porter sur scène la parole recueillie :

– Artiste, elle veut promouvoir la diffusion populaire d’un théâtre d’auteur, défend un répertoire littéraire, majoritairement contemporain, s’installe à la frontière de la salle et de la rue sous un chapiteau.
– Citoyenne, elle est consciente que les enjeux du développement culturel vont bien au-delà de ce domaine d’activité, et c’est pour cela qu’elle veut participer, au côté d’acteurs locaux, à la société civile dans une démarche d’économie solidaire. L’itinérance lui donne la capacité de multiplier les expériences, de colporter des écrits, des paroles, des œuvres, des idées et des savoir-faire.
– Solidaire, elle établit des liens privilégiés avec des structures, des associations qui s’appuient sur la culture pour favoriser l’intégration sociale, elle tend la main à de jeunes professionnels et leur donne l’opportunité d’élargir leur expérience, elle donne l’opportunité à des artistes complices de partager son chapiteau. Construire des actions d’Education Artistique et Culturelle, mais aussi co-élaborer des projets de sensibilisation théâtrale (Pratique amateur, atelier d’alphabétisation, Cycle 1 du CRR…), c’est pour la compagnie la possibilité de répondre aux priorités de la jeunesse et des des habitants. L’artiste peut être celui qui crée, celui qui s’exprime, celui qui prend la parole, l’Agit veut faire en sorte que l’artiste soit aussi celui qui la redonne.

Un peu de lecture

TELERAMA.FR | Entretien « Les Ogres » : dans la famille Fehner, le père, chef de troupe et militant | De Vincent REMY, publié le 16/03/2016

Partenaires

La compagnie bénéficie du soutien de la Mairie de Toulouse, de Communauté Urbaine du Grand Toulouse, du Conseil Général de la Haute-Garonne, du Conseil Régional Midi-Pyrénées et de la DRAC Midi-Pyrénées.

Les créations de la compagnie

2017 : « Trois Ruptures » de Rémi DeVos, mis en scène par Marion Bouvarel
2016: « L. aime L. » de Ines Fehner, mis en scène par François Fehner (jeune public)
2015 : « Moha le Fou, Moha le Sage » de Tahar Ben Jelloun, mis en scène par François Fehner
2014 : « Sankara Mitterrand » de Jacques Jouet, mise en scène collective
2014 « Malbrough s’en va-t-guerre » (Agit / Groënland Paradise) de Nathalie Hauwelle et Ines Fehner (Jeune Public)
2013 : « Assim et Simon » de Ines Fehner, mise en scène François Fehner (Jeune Public)
2012 : « Boucherie de l’espérance ou Palestine trahie » de Kateb Yacine mise en scène de François Fehner et Nathalie Hauwelle
2010 : « Maman revient pauvre Orphelin » de J-C Grumberg mis en scène par Jean Faure.
2010 : « Fa’a’amu » de Roger Lombardot mis en scène par Hélène Sarrazin
2009 : « On/Off » d’après Rémi de Vos, mis en scène par Joachim Sanger
2009 : « L’Ogrelet » de Suzanne Lebeau, mis en scène par François Fehner (Jeune Public)
2008 : « Une Tempête » de Aimé Césaire, coréalisée avec Folavril et mis en scène par Patrick Séraudie
2007 : « Le Cabaret Déchainé », mis en scène par François Fehner autour de textes de Rémi de Vos, Harold Pinter, Aimé Césaire…
2006 : « Cabaret Rose et Noir », mis en scène par François Fehner autour de textes de Aristophane, Jean Metellus, Jacques Jouet, René Maran, Aimé Césaire…
2005 : « Os Court », texte et mise en scène de François Fehner (Jeune Public)
2004 : « Eugène le Choisi », texte et mise en scène de François Fehner
2003 : « Poucet » d’Alain Gautré, mis en scène par François Fehner (Jeune Public)
2000 : « Les Fraises Salées ou nos vielles consignes » d’après Jean-Marie Laclavetine, mis en scène par Hélène Sarrazin
1998 : « Jacques et son Maître » de Milan Kundera, d’après « Jacques le Fataliste » de Diderot, mis en scène par F. Fehner
1997 : « Arsène Guillot » de Prosper Mérimée, mis en scène par Bernard Laborde
1996 : « Le Cabaret Tchekhov » de Anton Tchekhov, mis en scène par François Fehner
1992 : « La Force de l’habitude » de Thomas Bernhard, mis en scène par François Fehner
1991 : « Les Funambules » d’après Jean Genet, mis en scène par Bernard Laborde et François Fehner
1990 : « 27 remorques pleines de coton et le long séjour interrompu » de Tennessee Williams, mis en scène par Sarah Eigerman