La compagnie

L’AGIT, une compagnie de théâtre itinérant


L’Agit, depuis plus de 20 ans, a basé son action sur l’itinérance, portant une diffusion populaire d’un théâtre d’auteur.

La compagnie l’Agit est conventionnée par la Mairie de Toulouse et la Région Occitanie Pyrénées-Méditérranée.
La compagnie l’Agit bénéficie  depuis de nombreuses années du soutien de la Mairie de Toulouse, de la Métropole de Toulouse, du Conseil Départemental de la Haute-Garonne, du Conseil Régional Occitanie Pyrénées-Méditerranée, de la Préfecture de la Haute Garonne et de la DRAC Occitanie.

Le Théâtre de l’Agit

L’Agit est une structure de création qui depuis 27 ans, a décidé de lier son travail de création et de diffusion, et de baser cette action artistique sur l’itinérance avec ses outils chapiteaux.
Elle a diffusé dans la France entière ainsi qu’à l’étranger et a mis son chapiteau au service des publics en jouant dans les prisons, les hôpitaux psychiatriques, dans les quartiers urbains populaires et les zones rurales éloignées.
D’année en année, elle poursuit ainsi sa réflexion sur la transmission, le goût du théâtre, de l’écriture, des textes et des problématiques contemporaines.

Ces dernières années nous avons affirmé une identité autour d’un théâtre vivant, mémoriel et historique, engagé, anthropologique, mêlant humour et gravité, en inventant des formes nouvelles à la lisière de la salle et de la rue et cherchant à se dégager des limites d’un certain ethnocentrisme de la création contemporaine.
L’essence de ce théâtre est tout entier inscrit dans une dimension sociale, celle des luttes et des enjeux contemporains. Dans cette perspective, nous nous tournons vers un théâtre de terrain, d’interaction, où les problématiques incontournables et immédiates de ces prochaines années, au travers des questions écologiques, politiques et culturelles et les métamorphoses qui les accompagnent, seront au cœur de notre activité de création.
L’ambition artistique de l’Agit est de promouvoir une diffusion populaire d’un théâtre d’auteur, de réaliser son travail à la frontière de la salle et de la rue, avec ses chapiteaux.
Le choix du théâtre itinérant c’est le choix d’un espace de liberté pour ceux qui le pratiquent, qui parviennent à préserver, par leurs propres moyens, leur autonomie de mouvement, s’affranchissant par là-même de certaines contraintes et leur permettant de se distinguer de façon originale des esthétiques dominantes.
Nous recherchons l’altérité, la rencontre avec celle ou celui qui ne nous ressemble pas. C’est cette itinérance qui nous porte à aller ailleurs. Mais nous savons que cet ailleurs est parfois à côté de nous et que, par l’immigration, le voyage peut aussi venir à nous de l’autre côté de la rue, dans les quartiers et dans les écoles.
Sous ses chapiteaux l’Agit souhaite créer la rencontre dans les gradins et sur le plateau. L’exigence qu’elle porte dans son travail de création est la même lorsqu’elle souhaite faire découvrir les univers d’autres artistes. Proposer des programmations singulières c’est valoriser le travail des compagnies locales et nationales, sensibiliser les habitants au théâtre et favoriser l’ouverture à de nouveaux publics, notamment sur des périodes où l’offre culturelle est moins riche.

Un peu de lecture

TELERAMA.FR | Entretien « Les Ogres » : dans la famille Fehner, le père, chef de troupe et militant | De Vincent REMY, publié le 16/03/2016

Les créations de la compagnie

2019 : « Nous étions debout et nous ne le savions pas » de Catherine Zambon, mis en scène par François Fehner
2017 : « Trois Ruptures » de Rémi DeVos, mis en scène par Marion Bouvarel
2016: « L. aime L. » de Ines Fehner, mis en scène par François Fehner (jeune public)
2015 : « Moha le Fou, Moha le Sage » de Tahar Ben Jelloun, mis en scène par François Fehner
2014 : « Sankara Mitterrand » de Jacques Jouet, mise en scène collective
2014 « Malbrough s’en va-t-guerre » (Agit / Groënland Paradise) de Nathalie Hauwelle et Ines Fehner (Jeune Public)
2013 : « Assim et Simon » de Ines Fehner, mise en scène François Fehner (Jeune Public)
2012 : « Boucherie de l’espérance ou Palestine trahie » de Kateb Yacine mise en scène de François Fehner et Nathalie Hauwelle
2010 : « Maman revient pauvre Orphelin » de J-C Grumberg mis en scène par Jean Faure.
2010 : « Fa’a’amu » de Roger Lombardot mis en scène par Hélène Sarrazin
2009 : « On/Off » d’après Rémi de Vos, mis en scène par Joachim Sanger
2009 : « L’Ogrelet » de Suzanne Lebeau, mis en scène par François Fehner (Jeune Public)
2008 : « Une Tempête » de Aimé Césaire, coréalisée avec Folavril et mis en scène par Patrick Séraudie
2007 : « Le Cabaret Déchainé », mis en scène par François Fehner autour de textes de Rémi de Vos, Harold Pinter, Aimé Césaire…
2006 : « Cabaret Rose et Noir », mis en scène par François Fehner autour de textes de Aristophane, Jean Metellus, Jacques Jouet, René Maran, Aimé Césaire…
2005 : « Os Court », texte et mise en scène de François Fehner (Jeune Public)
2004 : « Eugène le Choisi », texte et mise en scène de François Fehner
2003 : « Poucet » d’Alain Gautré, mis en scène par François Fehner (Jeune Public)
2000 : « Les Fraises Salées ou nos vielles consignes » d’après Jean-Marie Laclavetine, mis en scène par Hélène Sarrazin
1998 : « Jacques et son Maître » de Milan Kundera, d’après « Jacques le Fataliste » de Diderot, mis en scène par F. Fehner
1997 : « Arsène Guillot » de Prosper Mérimée, mis en scène par Bernard Laborde
1996 : « Le Cabaret Tchekhov » de Anton Tchekhov, mis en scène par François Fehner
1992 : « La Force de l’habitude » de Thomas Bernhard, mis en scène par François Fehner
1991 : « Les Funambules » d’après Jean Genet, mis en scène par Bernard Laborde et François Fehner
1990 : « 27 remorques pleines de coton et le long séjour interrompu » de Tennessee Williams, mis en scène par Sarah Eigerman