Gisèle Pape – Caillou / Concert

« Sa voix tient de l’onde pure parcourant la montagne. Entre ciel et terre, la Belfortaine Gisèle Pape signe des chansons poétiques qui révèlent la beauté universelle du monde, toujours plus forte que les combats des hommes. Sur la piste de nos humanités.

Après « Oiseau », son premier disque repéré par Vincent Delerm ou Matthieu Boogaerts, et une centaine de concerts en France, la Belfortaine fait atterrir en terre aride. Elle sort ce 23 janvier 2021 « Caillou ». Une ode critique à cette planète malmenée, où la désolation mène quand même au merveilleux. » Christine RONDOT – l’EST Républicain

 

Entre pop hypnotique et electro expérimentale, Gisèle Pape tisse des chansons oniriques et sensibles sur l’intime et la nature.

C’est à Belfort qu’elle apprend patiemment l’art des fugues et de la quinte sur l’orgue du conservatoire, entre deux échappées en forêt. Elle choisit pourtant pour études le cinéma et l’école Louis Lumière. Elle y fabrique des chimies, développe la pellicule, réalise des films expérimentaux. Pour en écrire les bandes-sons, elle se met à la guitare et emprunte un synthé analogique. Elle travaille ensuite dans la lumière de spectacle, part en tournée, enregistre les oiseaux au Brésil et la foule à Hong Kong. Elle se décide enfin pour la chanson. Ce seront des fables et des ritournelles, les harmonies de Couperin avec les expérimentations de Laurie Anderson, le minimalisme de Steve Reich avec les mélodies de Cat Power. Remarquée par La Souterraine et les Inrocks Lab, elle sort un premier EP, Oiseau, fin 2016. S’ensuit une centaine de concerts, des cafés-concerts à la Fête de l’Huma en passant par la Maroquinerie et le Café de la Danse. En février 2020 est réédité Oiseau avec deux titres inédits, une manière de clore cette première page pour en ouvrir une nouvelle.

Son premier album, Caillou, sort fin janvier 2021 chez le label Finalistes. Album à la plume onirique, Caillou s’ouvre sur les grands espaces et des arrangements plus électroniques, à l’image du Chant des pistes, son premier extrait, tourné sur les reliefs du Vercors. Salué par Libération et Télérama, il associe chanson, pop et électro expérimentale, révélant l’intime et la nature, sur des chemins de traverse.

LIENS
www.giselepape.com
www.facebook.com/giselepapemusic
www.giselepape.bandcamp.com
Chaîne Youtube : https://www.youtube.com/c/GiselePape

VIDEOS
https://youtu.be/P1x0h5cig_E : Clip Le Chant des Pistes
https://youtu.be/J3Is2Bey2eQ : Clip Les Nageuses

LA PRESSE EN PARLE

« Un disque fff. » Télérama

« Une singularité folle et une étrangeté passionnante.» Libération

« Une subtile association entre pop et électro expérimentale, où la poésie et les mots subliment à la fois l’intime et la nature. Envoûtant.» France Inter – Côté Club

« Puissant et magnétique. » Francofans

« Une voix de cristal, mélodieuse et légère, capable d’habiter la nef des plus hautes cathédrales » L’OBS

« Sa voix tient de l’onde pure parcourant la montagne. Entre ciel et terre, la belfortaine Gisèle Pape signe des chansons poétiques qui révèlent la beauté universelle du monde. » L’Est Républicain

« Un objet sensible et poétique qui confirme la singularité d’une artiste encore trop méconnue. » Le Télégramme

« Un album à marquer d’une pierre blanche, une bouffée d’air rafraîchissant et sauvage. Un album envoûtant et entêtant. » RFI – Vous m’en direz des nouvelles

« Tout en grâce et en mystère. » Paris Normandie

« Avec ce premier album à l’élégance minérale et à la force d’évocation charnelle, Gisèle Pape ouvre sa main et nous la tend. A l’intérieur repose un caillou, et il est magnifique. » Section 26

« Gisèle Pape confirme qu’elle est une voix avec laquelle il faudra désormais compter. » Le Cargo!

ical Google outlook